L'homme qui ment

Sous l'Occupation, le jeune et élégant Boris, écoute, les conversations dans le bar d'un village. Ils évoquent un certain Jean Robin, résistant porté disparu et dont on imagine qu'il n'a pas survécu. Boris annonce qu'il est un ami de l'homme en question et se fait indiquer sa maison où vivent, recluses, la soeur du disparu, sa femme et sa servante. S'inventant une histoire commune avec Jean, il utilise ses mensonges pour séduire les trois femmes...

Les lms d’Alain Robbe-Grillet sont les plus beaux exemples de coproductions. L’homme qui ment a obtenu une réelle reconnaissance internationale.

Alain Robbe-Grillet
1968 / France, Tchécoslovaquie
80 min / slovaque
Sous-titres français

Avec
Jean-Louis Trintignant, Sylvie Bréal, Dominique Prado, Ivan Mistrik